A l’ombre d’Archibald

/A l’ombre d’Archibald
A l’ombre d’Archibald 2017-07-10T15:25:19+00:00

« A l’ombre d’Archibald »

Projet : « Théâtre d’Ombres » : De l’initiation à la création de spectacle.

Public visé : Enfants (dès 3 ans), Adolescents, Adultes.

Intervenants Formateurs :

  • Marta Santa-Pau, Marionnettiste, Comédienne, Metteur en scène.
  • Edouard Carretero, Metteur en Scène, Ventriloque, Comédien, Marionnettiste.

Finalités spécifiques : Découvrir et apprendre les Fondamentaux du Théâtre d’Ombres.

Orientation générale :

  • Jouer et découvrir les ombres librement en respectant les consignes de sécurité.
  • Les différents effets (modification de taille et vitesse d’exécution), vers une créativité inépuisable.
  • Jouer les Ombres du Corps et des objets, en comprendre le fonctionnement pour mieux jouer.

 Objectifs généraux : Etre capable :

  • Percevoir le double que constitue l’ombre projetée
  • De se mettre en scène et de mettre en scène (dissocier acteur et ombre).
  • Percevoir les effets réalisables (le gigantisme notamment) vers le jeu poétique.
  • De à jouer à plusieurs et d’exprimer des émotions pour un public.

 Objectifs spécifiques : Etre capable :

  • D’explorer l’espace (zone lumineuse / zone d’ombre) : Modifier et opposer les formes.
  • De jouer et produire des scènes de la vie quotidienne, seul et à plusieurs.
  • De créer des personnages, des images et y associer des expressions et des émotions.
  • De dissocier ses actions (postures, rythmes, appuis et amplitude) et attitudes : 1/ Fatigue 2/ Cool 3/ Econome 4/ Alerte 5/ Décision 6/ Actions 7/ Tension Extrême.
  • De jouer sur 3 espaces (Périph., Inter-corpor. et corps) et 3 étages (debout, accroupi, allongé).

Les étapes du projet (Dossier sur demande) :

  • Etape N°1 : Ombres corporelles : Exploration motrice libre face à une source lumineuse.
  • Découverte libre. Rencontre avec l’ombre. Prise de conscience du double de mon corps.
  • Objectifs:
    • Perception de l’espace de jeu et de soi.
    • Mise en jeu de l’imaginaire par l’exploration motrice.
  • Etapes N°2: Attitudes Corporelles et Rencontre avec l’ombre.
  • Les différentes relations : Relation au Corps propre et Relations aux objets.
  • Exploration de l’espace (va et vient du mur à la source lumineuse)
  • Exploration de la source lumineuse.
  • Les participants jouent du lien entre la source lumineuse, le mur et leur corps.
  • Etapes N°3: Mise en place d’actins qui vont préfigurer l’émergence du symbolique.
    • Découverte du gigantisme, du rétrécissement, du dédoublement. Références aux contes.
    • Comprendre et différencier l’imaginaire, la réalité, le symbolisme.
    • Différencier ce qui est agi de ce qui est vu par les spectateurs.
  • Etapes N°4: Emergence du symbolique et de la fonction poétique.
    • Recherches sur les signifiants de la communication verbale et non-verbale.
    • Priorité à la gestualité pour illustrer des personnages et les mettre en action, aux relations musique-mouvement : Personnage / Animal / Situation et à l’objet symbole au service de la force émotionnelle.
    • Distanciation du corps propre : L’ombre qui grandit ouvre de nouveaux horizons dans le jeu.
  • Etapes N°5: Les jeux de Rôle.
    • Animer son ombre en vérifiant en permanence le résultat et la possibilité de le corriger.
    • Mise en scène de personnages connus et appropriation de situations complexes.
    • Coordination d’actions entre différents participants : Illusion du contact, transformation de l’ombre, coordination des actions à plusieurs (Scènes quotidiennes, scènes inspirées, scènes fictives).
    • Pour faciliter le jeu de profil, apport d’objets comme pipe, gros ventre, grand nez…
    • Construire les superpositions : Orientation dans l’espace : Ex : Former une ombre à plusieurs, recherche de formes : A plusieurs, au sol, évoquer des animaux ou des végétaux. Réalisation des représentations connues (maison, arbre…)
  • N°6: Ebauche d’un projet de création :
    • Comment utiliser la formation dans un projet artistique ?
      • Définir les situations de jeu et le choix des personnages.
  • Etapes N°7: Mise en scène et observation constructive.
    • Plans et séquences.
    • Détermination des temps forts
    • Organisation des décors. (Jouer avec les contrastes des apparitions de lumières).
  • Les outils pédagogiques :

    En plus du décor, de la musique et du corps : Improvisation dirigée :

    • Elle développe l’imagination, la création, la concentration et l’expression verbale.
    • Elle facilite la dynamique du groupe

     Conclusion : Apprendre d’une manière ludique et constructive reste la priorité lors de chacun des projets auxquels nous participons. Si les conditions sont créées et organisées pour un réel apprentissage, les formes de travail utilisées privilégient les jeux à plusieurs pour une rapide mise en confiance.

     La notion de spectacle : Plus que réaliser une création, le principal but de nos projets est que chaque participant découvre par les arts de la scène et/ou de la piste, de nouvelles formes d’expression ainsi que des outils respectant les niveaux de compréhension ; le tout devant permettre à chacun de progresser et de vivre pleinement l’activité proposée. Le spectacle peut être envisagé de plusieurs manières, soit par une présentation des acquis, soit par une adaptation d’une œuvre connue, soit par une création.

    Le choix du projet détermine le nombre de séances à réaliser.