Quand le rideau s’ouvre

/Quand le rideau s’ouvre
Quand le rideau s’ouvre 2017-07-11T13:05:49+00:00

« Quand le rideau s’ouvre » De l’initiation à la création d’un spectacle vivant

Théâtre et Comédie

Public visé : Enfants / Adolescents / Adultes.

Priorités : Présentation – Définition / Improvisations dirigées
Personnages et Emotions / Jeu corporel et Placement de la Voix

Intervenants Formateurs de la Compagnie :

  • Marta SANTA-PAU, Metteur en Scène, Comédienne, Clown.
  • Camille COUTURIER, Metteur en Scène, Comédienne.
  • Edouard CARRETERO, Metteur en Scène, Comédien, Clown, Ventriloque.
  • Luc VILLENEUVE, Metteur en Scène, Comédien.

Finalités spécifiques : Rendre disponibles la voix et le corps pour mieux jouer.

Orientations générales :

  • Initiation à partir du jeu corporel : Espace / Temps / Expressions / Emotions / Improvisations.
  • Développement du plaisir de l’expression théâtrale.
  • Libérer la voix : Placement et articulation.

Objectifs généraux :  Etre capable :

  • D’associer le jeu du personnage, son caractère et sa voix.
  • De jouer à plusieurs, d’exprimer des émotions, et de les contrôler face à un public,
  • De mettre en relation l’Espace de jeu, l’Espace Inter-corporel et l’Espace propre,

Objectifs spécifiques : Etre capable :

  • De placer la voix et de la moduler selon le personnage joué.
  • D’accepter le jeu, de se laisser surprendre, et de créer des images
  • De dissocier ses actions (postures, rythmes, appuis et amplitude), émotions et regards.
  • De comprendre et jouer avec les 7 attitudes fondamentales du jeu corporel :

1/ Fatigue 2/ Cool 3/ Econome 4/ Alerte 5/ Décision 6/ Actions 7/ Tension Extrême.

Les outils pédagogiques :

  • Les jeux de la parole (Libérer la voix).
  • Le Jeu et le théâtre gestuel (Fondamentaux pour l’adhésion de l’enfant à l’activité).
  • Les jeux traditionnels (une richesse expressive exceptionnelle)

Ils apportent : Précision, Confiance et Contrôle des émotions.

  • L’improvisation dirigée :
    • Elle développe l’imagination, la création, la concentration et l’expression verbale.
    • Elle facilite la dynamique du groupe.

Présentation des étapes de progression

Etape N°1 : Choix du texte (ouvrage, conte, pièce de théâtre…) et évaluation diagnostique.

  • Le choix de l’ouvrage, du conte, de la pièce de théâtre ou du texte. Prévoir le nombre d’acteurs, l’espace de jeu, les personnages, les accessoires, les objets nécessaires.
  • Evaluation diagnostique.
    • La disponibilité corporelle / Les personnages, leurs attitudes et leur caractère / La présence scénique (espace, voix, émotions, regard, respiration) / Capacité à jouer seul et à plusieurs / à créer corporellement des situations de jeu.

Etape N°2 : Disponibilité Corporelle, Imaginaire et Créativité.

  • La capacité à créer des images constitue la base de l’imagination.
  • Les bases corporelles observables / Les attitudes artistiques / Le regard / L’émotion / La sensation / Les éléments (l’eau, l’air, le feu, la terre) et les personnages à y rattacher. / Les silences et les respirations.
  • Surprendre le spectateur : En créant cet effet de va-et-vient entre le réel et le fictif.

Etape N°3 : En harmonie avec le jeu corporel : L’expression orale.

  • La place de l’oral s’inscrit ici dans la maîtrise, l’articulation, le placement de la voix et le contrôle des émotions.
  • La voix et ses jeux : Maîtrise de la Respiration et du Souffle / Les jeux et effets vocaux et sonores / Le rythme / Les jeux de projection.
  • Le choix du regard donne ici un sens à l’émotion et oriente le jeu.

Etape N°4 : Improvisations dirigées : Jeux de scène, émotions, placements et Déplacements.

  • Apprendre à répondre de façon appropriée à des situations inattendues.
  • Faire passer ce qui intervient réellement avant l’idée préconçue.
  • Développer la créativité dans un « canevas » en faisant varier les consignes de jeu.
  • Les consignes circonscrivent le champ des possibles, déplacent les pratiques habituelles.

Etape N°5 : L’étrange et le familier : S’éloigner de la norme, transformer le réel.

  • Cette étape permet de mieux surprendre le spectateur.
  • Les acteurs vont installer chez les spectateurs une attente précise.
  • Faire prendre conscience que l’espace est l’un des éléments fondamentaux du jeu dramatique. Faire découvrir toutes les dimensions de l’espace. Leur donner une signification.
  • S’exprimer et développer l’imaginaire.

Etape N°6 : Distribution des rôles selon les motivations.

  • Le choix des rôles appartient aux apprenants-acteurs. L’objectif est d’être capable de Jouer juste ensemble.
  • Approfondissement des personnages : Glissement de la personne vers le personnage, faire travailler l’imaginaire afin d’obtenir l’adhésion des spectateurs.

Etape N°7 : Affiner le jeu et le langage scénique pour une interprétation publique.

  • Le collectif est désormais porteur du jeu. Chacun s’installe dans une dynamique scénique.
  • Base fondamentale : le plaisir de jouer. La scène = un rare moment de partage.
    • Créer chacun et ensemble les conditions pour être disponible, être vu, être entendu, être écouté, être précis.
    • Jouer au spectateur pour mieux comprendre l’acteur !

Conclusion :

Apprendre d’une manière ludique reste la priorité lors de chacune des « Classes Théâtre » que nous organisons. Si les conditions sont créées et organisées pour un réel apprentissage du théâtre gestuel ou d’une pièce de théâtre à texte, les formes de travail utilisées privilégient les jeux à plusieurs pour une rapide mise en confiance.

La notion de spectacle : Plus qu’une création, le principal but de l’atelier est que chaque enfant découvre de nouvelles formes d’expression ainsi que des outils ludiques respectant les niveaux de compréhension; le tout devant permettre à chacun de vivre pleinement l’activité proposée.